Chargement Évènements
10
juillet
samedi

Flygmaskin « Sieste sonore » (Gratuit)

10 juillet à 16h00 - 19h30
Gratuit
  • Cet évènement est passé

Flygmaskin, littéralement machine volante

On peut y lire le souffle du vent, le voyage qui fait fi de ce que le visible masque.

On peut y entendre l’appel sensible de l’errance.

La machine, c’est le son, précis, fluide.

Le combustible? Ce mélange singulier des claviers, les dialogues essentiels entre l’accordéoniste, le claviériste et le silence.

Une invitation subtile à respirer, à prendre le temps de prendre le large.

Il s’agit de l’écoute d’un concert au casque sans fil, plein air.

Les deux musiciens sont sur un petit camion.

Le public est libre de déambuler, dans un rayon de quelques centaines de mètres autour des musiciens. de flâner dans la ville..

Les casques, l’espace, la musique, forment alors le fil, à la fois fugace et puissant. Le lieu et la musique s’entremêlent, se subliment.

Et si on suit ce fil, il nous invite à un voyage vers l’intime, l’art, la poésie urbaine.

Chacun à son rythme.

Distribution:
Sébastien WILLEMYNS : claviers, violon, composition
Julien DE BORMAN : accordéon diatonique, composition
Textes de Muriel DE BORMAN
Son : Renaud CARTON / Matthieu CHEMIN
Alice CARPENTIERS : L’univers (le camion!)

Infos:

Article de Valentin Dauchot pour La Libre – Culture – Publié le 01-04-2021

https://vimeo.com/492239907

https://vimeo.com/417393559

Maximum 80 places par représentation !

Réservation obligatoire ci-dessous :

 

Flygmaskin, littéralement machine volante. On peut y lire le souffle du vent, le voyage qui fait fi de ce que le visible masque. On peut y entendre l’appel sensible de l’errance. La machine, c’est le son, précis, fluide. Le combustible? Ce mélange singulier des claviers, les dialogues essentiels entre l’accordéoniste, le claviériste et le silence. Une invitation subtile à respirer, à prendre le temps de prendre le large. Il s’agit de l’écoute d’un concert au casque sans fil, plein air. Les deux musiciens sont sur un petit camion. Le public est libre de déambuler, dans un rayon de quelques centaines de mètres autour des musiciens. de flâner dans la ville.. Les casques, l’espace, la musique, forment alors le fil, à la fois fugace et puissant. Le lieu et la musique s’entremêlent, se subliment. Et si on suit ce fil, il nous invite à un voyage vers l’intime, l’art, la poésie urbaine. Chacun à son rythme. Distribution: Sébastien WILLEMYNS: claviers, violon, composition Julien DE BORMAN : accordéon diatonique, composition Textes de Muriel DE BORMAN Son : Renaud CARTON / Matthieu CHEMIN Alice CARPENTIERS: L'univers (le camion!)